Quelle est la différence entre la brume et le brouillard?

On parle de brouillard lorsque la visibilité horizontale est inférieure à 1000m.

Lorsque la visibilité horizontale varie entre 1000 et 5000 mètres, on parlera de brume.

En général, la visibilité est plus faible lorsque l’air est saturé de vapeur d’eau (mais des pluies intenses ou des chutes de neige peuvent aussi fortement la diminuer). C’est le refroidissement de l’air qui est responsable de la formation de brouillard.

La première forme de brouillard se présente dans un endroit de forte pression atmosphérique, où il n’y a aucune nébulosité et où les nuits sont froides.
Les températures baissent très fort la nuit à cause de l’absorption des rayonnements de chaleur par le sol. Étant donné que l’air froid peut contenir moins de vapeur d’eau que l’air chaud, cette vapeur se condense lors d’un fort refroidissement et se transforme en fines gouttelettes.
D’abord, on voit apparaître des bancs de brouillard dans les environs de territoires humides, comme des marais ou près d’étangs et de cours d’eau. Lorsque le refroidissement se poursuit, le brouillard se disperse davantage. Ce type de brouillard est appelé brouillard de radiation.

L’arrivée d’une masse d’air humide et relativement chaude au-dessus d’un sol très froid peut aussi provoquer du brouillard. Le sol froid refroidit la masse d’air et quand l’air est saturé de vapeur d’eau, le brouillard se forme. On parle alors de brouillard d’advection. Ce phénomène se produit en général en automne ou en hiver sur un territoire où la pression atmosphérique est faible, lorsque l’air provient de la mer, qui est plus chaud que celui du continent. Dans une telle situation, le brouillard est en général très dense.
Ce type de brouillard se rencontre surtout à la côte.
Le relief peut aussi influencer la formation du brouillard. Lorsque le vent apporte un air assez humide sur une pente, l’air se refroidit en la montant ce qui peut provoquer une saturation en vapeur d’eau et ainsi la création de brouillard.

Enfin, certaines activités humaines et certains phénomènes naturels comme des éruptions volcaniques peuvent également provoquer un brouillard local. Les particules de suie font alors office de noyau de condensation et augmentent donc le nombre de gouttelettes d’eau dans les couches inférieures de l'atmosphère.